Sainte Angèle Mérici

 
Petite Biographie
de Sainte ANGELE MERICI


JEUNESSE

Angèle Mérici est née en Italie du Nord à Desenzano, sur les bords du Lac de Garda, vers 1470, d'une famille profondément chrétienne. Adolescente, elle est orpheline de père et de mère et est accueillie chez un oncle, à Salo, non loin de Desenzano. C'est là qu'elle prendra l'habit du Tiers-Ordre franciscain pour pouvoir asister plus souvent à la sainte messe - chose qui n'était pas admise pour les laïques de son époque-.
Retournant à Desenzano, au lieu-dit : "Les Grezze", elle y mènera une vie de travail (travaux ménagers et champêtre),dans le jeûne et la prière. C'est là qu'elle aura la vision de l'échelle : vision prophétique de sa fondation.
"Un jour, ravie en Dieu, alors qu'elle s'était mise à l'écart pour prier, il lui sembla voir le ciel s'ouvrir et une procession d'anges et de vierges en sortir, en paires alternées. Ils descendaient d'une échelle dressée entre terre et ciel. Et dans la procession qui défilait,
voici sa soeur défunte qui lui prédit sa mission de fondatrice d'une Compagnie de vierges."

A BRESCIA

"Les supérieurs franciscains dont Angèle dépend à titre de tertiaire, lui proposent un acte de charité qui réclame sa présence à Brescia, pour réconforter une veuve". Angèle y demeurera jusqu'à sa mort. C'est dans cette ville qu'elle va prendre conscience de la grande misère de la famille et de la femme de son temps. C'est là qu'elle va comprendre ce que le Seigneur attend d'elle, ce qu'Il lui avait montré dans la vision prophétique de sa jeunesse.
La dévotion d'Angèle pour la Passion du Christ et aussi sa vénération pour les Saints et les Martyres de l'Eglise, vont la pousser à effectuer de nombreux pèlerinages : La Terre Sainte, Rome, Mantoue, Sacro Monte Varallo...
De retour à Brescia Angèle s'adonne aux oeuvres pieuses de sa ville. Partout où elle passe elle porte la réconciliation et la paix.

 

LA FONDATION

Consciente d'obéir au projet de Dieu, Angèle fonde
la Compagnie de Sainte Ursule
le 25 novembre 1535 à Brescia
(jour de la fête de Ste Catherine d'Alexandrie, épouse mystique du Christ).
28 vierges sont admises ce jour-là.
Cette compagnie de vierges consacrées est mise, par Ste Angèle elle-même, sous la protection de Sainte Ursule, vierge martyre du Ve siècle.
Angèle propose un nouveau modèle de vie consacrée. La création d'une compagnie où les filles vivront dans le monde, sans cloture, sans habit particulier,ou signes extérieurs qui les différencieront des autres femmes. Cette fondation fait d'Angèle Mérici un précurseur.
Paul VI voyait dans cette sainte "le précurseur d'une forme de vie consacrée que l'Eglise veut répandre aujourd'hui. Et il parlait à ce propos d'une "nouvelle manière de vivre le christianisme".)

LA MORT

Angèle MERICI meurt le 27 janvier 1540. "Elle fut laissée dans l'église de Saint Afre à Brescia durant quelques jours, et rien de sa personne ne se putréfia. " On peut aujourd'hui encore la voir dans cette église qui lui est dédiée, et où elle repose dans un cercueil de verre.
Sainte Angèle MERICI a été canonisée le 24 mai 1807
par le Pape Pie VII, à Saint Pierre de Rome.

Les vertus d'Angèle exaltées dans la lettre pontificale qui expose les motifs qui justifient l'inscription d'Angèle Mérici au catalogue des Saints sont les suivants :

SAGESSE
PROPHETIE
DISCERNEMENT DES ESPRITS

Le document traite ensuite de la grande oeuvre d'Angèle,
c'est-à-dire de la fondation
de la Compagnie de Sainte Ursule, qui devait se diffuser si largement dans le monde.

(Des extraits de cette biographie sont tirés du Livre
"ANGELE MERICI
Contribution pour une biographie"
de Luciana Mariani
Elisa Tarolli
Marie Seynaeve
aux Editions Ancora Milano -Mediaspaul-